accueilir
écouter
accompagner
former
prier et offrir
se rendre proche
transmettre
annoncer Jésus- Christ

Annoncer Jésus-Christ


Éveil à la foi

Dans l'Évei là la foi, il n'y a pas de programme, ni de mémorisation " par cœur ", mais l'initiation à la rencontre avec Jésus venu vivre parmi nous pour nous révéler l'amour de Dieu qui chante dans nos vies.

Voici trois témoignages :
1 - Léa vient aujourd'hui pour célébrer la fête de la lumière (2 février). Elle serre dans ses bras sa poupée Barbie. Je lui demande si elle veut bien me la prêter. Non, dit-elle et elle cache sa poupée derrière son dos…
J'explique que la lumière de Jésus, nous montre ce qui est bien et nous aide à le faire ; alors nos yeux brillent d'une lumière joyeuse.
Tout le groupe dessine des cierges avec de belles flammes. Léa a très vite fini et court chercher sa poupée, me la tend : " Tiens, je te la prête ! " une petite flamme brille dans ses yeux.
Pour moi, un enfant vient de m'évangéliser.

Denise evec des enfants de l'éveil à la foi

2 - Lise n'a que 5 ans, mais à la maison, la prière tous les soirs, réunit les enfants.
En arrivant, elle court vers la grande mosaïque de Noël, se met à genoux, croise les mains et malgré le brouhaha de l'arrivée, prie en silence, puis murmure les noms de ceux qu'elle aime. Dans le calme qui s'établit, parents et enfants "se glissent" dans sa prière.
Comme dit le Psaume 8 : "Ta splendeur est chantée par la bouche des tout petits : rempart que tu opposes à l'adversaire."

3 - Ugo et David, des jumeaux, arrivent comme des caïds, le jour du récit biblique de l'enfant prodigue. J'explique que le plus important ce n'est pas la faute (mensonge, égoïsme …) mais le cœur qui se retourne pour demander pardon à Dieu ou à ses parents … parce que nous croyons à son amour. Ugo s'agite et fait l'important …
"Viens Ugo ! J'ai besoin de toi" et je lui confie les personnages à coller sur la frise du récit. Ugo est tout fier de cette mission devant les autres.
Au départ Ugo me demande : "Je peux emporter la moto ?" (Le prodigue avait acheté une moto pour épater les filles !) et il ajoute : "la moto me rappellera que le pardon demandé, donne la joie !"
… je revois alors le tableau de Rembrandt…

Une des grandes joies du groupe est de chanter Alleluia en gestuant et frappant des mains, modifiant le rythme suivant les sentiments. Pour eux : Alleluia = Bravo Dieu.
Et Dieu vit que cela était bon !

Denise (87 ans)

 

 

Préparation à la première communion, à Aigle (Suisse)

Audrey vous présente le dossier de préparation à la première communion. Dossier superbe remis aux enfants qui doivent assumer chez eux la préparation à la Communion. Ainsi, souvent, c'est toute la famille qui se remet en route vers Jésus. Parfois il faut aider, accompagner les parents dans cette tâche catéchétique, et c'est pourquoi la responsable d'Aigle a fait appel à moi. Ce service d'Eglise est bien dans la ligne de la mission de la Congrégation car si " cette mission d'éducation est en priorité auprès des jeunes, elle s'attache aussi à promouvoir la famille dans ses valeurs les plus profondes. " (R.V. 11)

Marie Philippe


Catéchuménat

Dialogue confiant
- avec ceux qui cherchent un sens à leur vie, sur un chemin d'espérance, afin qu'ils retrouvent la joie de vivre, avec le goût de la Parole de Dieu, et découvrent, chacun à leur propre rythme, par le Baptême, l'Eucharistie, la Confirmation, leur place dans le peuple de Dieu.
- avec les baptisés qui veulent renouer leur alliance avec Dieu : leur offrir la possibilité d'éclairer leur questionnement dans une expérience de communion fraternelle ecclésiale.

Monique T.


Pastorale scolaire

Comment évangéliser les jeunes lycéens dans le cadre de la pastorale scolaire? Comment les atteindre ? Où sont les difficultés ?
Comment aider les jeunes à construire un projet de vie où la dimension chrétienne ne soit pas exclue ?
Parmi les jeunes que je rencontre, certains osent dire ouvertement que la question religieuse ne les intéresse pas, d'autres au contraire souhaitent approfondir leur foi et demandent à réfléchir sur le pardon, le sacrement de réconciliation ou à faire un partage à partir des textes d'Écriture du dimanche. Ils demandent aussi comment rester unis à Dieu dans la journée.

Vivre avec eux des temps forts comme le Frat de Lourdes (rassemblement des jeunes lycéens de l'Île de France). Là ils prennent conscience qu'ils ne sont pas chrétiens seuls. C'est aussi une occasion de renouer avec le sacrement de réconciliation, de rencontrer des témoins et de partager avec d'autres jeunes .

L'Avent et le Carême, la préparation à la Confirmation sont occasions d'un approfondissement plus spirituel pour quelques uns.

Être disponible et ne pas s'étonner de leurs questions, même si parfois je suis déroutée. Rester à leur écoute. Proposer une réflexion.
C'est aussi pour moi l'occasion d'approfondir ma propre foi et de me réjouir dans un temps de relecture avec les autres responsables de la pastorale du lycée.

Marie Béatrice

retour au coeur du monde : cliquez sur le flèche
haut de page